Annie est née et a grandi à Québec. Elle est parfaitement bilingue.

Elle a étudié à l’Université Bishop’s au Québec et a obtenu un baccalauréat en sciences politiques après une année au San Diego State University en Californie, lui permettant de se spécialiser dans les affaires gouvernementales américaines.

Annie a travaillé dans l'industrie du tourisme pendant plusieurs années avant de poursuivre une carrière dans le secteur public. Elle a d'abord travaillé pour le gouvernement du Québec à l'étranger à la délégation du Québec à Boston, où elle a contribué à promouvoir les entreprises et la culture québécoises aux États-Unis. Elle a ensuite travaillé pour le gouvernement canadien au consulat général du Canada à Los Angeles où elle a été rapidement promue au rang d'officier supérieur en tant qu'agent d'immigration désigné au Canada.

Avant de prendre sa retraite, elle avait acquis une expérience de 15 ans dans l’application des lois et règlements canadiens en matière d’immigration en tant que seule agente d’immigration désignée bilingue à Los Angeles.

En tant que décideur d'IRCC, son expertise s’étend de l'immigration temporaire à l’immigration permanente, y compris les demandes au Canada. Au cours des dernières années, en raison de la création de centres de traitement des demandes (CPC) au Canada et de nouvelles réglementations en matière de traitement, elle a été invitée à acquérir des connaissances hautement spécialisées sur des cas d'immigration extrêmement complexes liés à la résidence permanente.

Cette spécialisation l'a amenée également à travailler dans des enquêtes impliquant d'autres agences canadiennes (ASFC, agents d'audience, GRC, etc.) et / ou les autorités américaines (FBI). Elle était l'unique officier aux États-Unis à mener des entrevues exhaustives et complexes sur la résidence permanente portant par exemple sur les mariages de convenance complexes, polygamie, évaluation des compétences et de l'expérience de travail, fausse déclaration, interdiction de territoire, considérations humanitaires exceptionnelles ou peu communes, enlèvements, etc. En conséquence, elle est devenue agente ressource pour les agents opérant dans les CTD au Canada.

Annie a également participé à l'évaluation de cas très médiatisés et à un large éventail de problèmes de sécurité. Celles-ci comprenaient des procédures d'expulsion et de renvoi, des revendications du statut de réfugié et des problèmes de solutions durables, étroitement liées à l'accord très pertinent entre le Canada et les États-Unis sur les tiers pays sûrs.

Ses décisions en tant qu'agente d'IRCC ont aidé à établir des précédents judiciaires et peuvent être trouvées à tous les niveaux du système d'appel et du système judiciaire canadien. Cela lui a également permis d'acquérir une connaissance approfondie de ces processus.

En outre, elle était seule responsable des enquêtes et des tendances en matière de fraudes et de fausses déclarations et a été l'auteur de nombreux rapports d'enquête sur les tendances de l'immigration américaine et canadienne ayant un impact / des conséquences sur les politiques gouvernementales et sur les conséquences des mouvements migratoires présentées à de hauts fonctionnaires.

En tant que membre du personnel permanent aux États-Unis, elle a également acquis une expertise de haut niveau sur le code criminel des 50 États des États-Unis et de la concordance avec le Code criminel canadien et les lois provinciales.

 Elle a également acquis un expertise sur les différents statuts d'immigration (ou manque de statut) américains et, surtout, sur la manière dont ils affectent l'intention au Canada. Cette connaissance est très pertinente, en particulier en cette période de tendances migratoires sans précédent en provenance des États-Unis et de changements politiques et d'immigration en cours aux États-Unis.

Annie est vraiment passionnée par l'immigration canadienne et s'engage à appliquer son expertise pour continuer à apporter une contribution significative à ce domaine.